Biographie des frères Grimm

par | Mar 10, 2020

Les frères Grimm, Jacob et Wilhelm, sont deux lettrés allemands nés à la fin du XVIII°s. Ils sont célèbres dès 1815 pour avoir récolté et édité les contes traditionnels. Leurs immenses qualités, leur travail inlassable et les aides précieuses qu’ils ont rencontrées tout au long de leur vie, leur ont permis d’accomplir une œuvre remarquable, dont la portée est encore visible aujourd’hui.

L’ENFANCE ET LA JEUNESSE (1785/1786 – 1802)
Nés en Hesse, ils mènent une enfance heureuse jusqu’au décès de leur père vers leur dixième année. Malgré la précarité de leur situation, malgré la mauvaise santé de Wilhelm, ils font des études très brillantes au lycée de Kassel, grâce à des aides précieuses.

LES CONTES, L’UNIVERSITÉ (1802 – 1815)
Malgré leur statut social insuffisant mais grâce aux remarques élogieuses de leurs professeurs, ils sont admis à l’université. En pleine guerre napoléonienne, ils font des études de droit, puis se tournent vers la littérature ancienne. Ils se lancent dans la collecte des contes de langue allemande, publient Les Contes pour l’enfance et le foyer, qui les rendent aussitôt célèbres.

LES ANNÉES DE RECHERCHE (1815 – 1829)
Ils mènent des recherches avancées sur un grand nombre de sujets : droit, langue, littérature, contes, proverbes… Ils fondent la germanistique et la philologie. Ils travaillent inlassablement, copiant, traduisant et commentant des milliers de pages. Passionnés de langues modernes et anciennes, ils entrent au contact des Traditions de toute l’Europe (chamanique, celtique, nordique-germanique, latine et chrétienne) dont les influences sont particulièrement perceptibles dans les contes.

LES ANNÉES GÖTTINGEN (1830 – 1840)
Ils sont nommés professeurs à l’Université de Göttingen. Avec d’autres professeurs, ils refusent de parjurer leur serment à la Constitution et sont bannis. Un immense mouvement de soutien et de solidarité se déclenche envers eux. Ils sont également très célèbres pour ce fait, en particulier en Allemagne.

BERLIN, LA FIN (1840 – 1859/1863)
Bannis de Göttingen, ils sont invités à l’Université de Berlin, où ils résident et enseignent jusqu’à la fin de leur vie. Ils dirigent alors leur deuxième grand œuvre : le Dictionnaire allemand. Ils meurent au milieu du XIX°s., Wilhelm à 74 ans, Jacob à 78 ans. Les Contes et le Dictionnaire sont continuellement réédités depuis.