Trois fonctions indissociables

Le Roi, le Héros et la Fée

Du lieu de son état de royauté, le Roi est visionnaire. Le Héros expérimente le défi de la condition humaine, voire même de la condition souillon quand il s’agit de la princesse. La fée est ambassadrice du royaume de fécondité, ce lieu porteur de résolutions. Et ils cohabitent tous trois ensemble, pour un processus de création.

“L’homme ne naît pas Homme, il le devient”
Didier Erasme (1466-1536)

Le Roi

En notre royaume, dans tous nos domaines d’activités, nous pouvons constater tel le Roi du Conte, que notre quotidien est parfois “enchanté”, voire “ensorcelé”. Il existe un certain écart entre la vision de notre idéal et le constat de notre réalité. Ce quotidien est voilé entre autres par nos illusions (vouloir simultanément développer le professionnel et s’occuper des enfants; croire vivre en couple alors que nous sommes devenus des co-locataires) ; voilé par nos certitudes ou croyances (que le bonheur et la chance ne sont pas pour nous ; qu’il est trop tard pour une reconversion professionnelle) ; voilé par nos manquements (accumuler un retard administratif et se retrouver submergé ; la difficulté d’oser dire ce qui doit être nommé pour ajuster une relation) … Nous mesurons que notre Royaume attend sa délivrance, que nous sommes sans cesse appelés à un processus d’évolution, une expansion de conscience. Beaucoup d’entre nous discernent par cette “fonction Roi” la nécessité du changement. Mais en tout premier, par la puissance de notre questionnement, il s’agit d’oser définir clairement ce qui cherche à se vivre, puis de nommer et de lancer l’appel au changement du plus profond de l’être.

Le héros

Au moment où la demande Royale prend forme à partir de l’intensité de notre appel intérieur, au moment où elle prend sens, alors le Héros en nous apparaît ; celui des forces vives, le cadet, dernier espoir du royaume. Et, bien qu’il soit là pour manifester concrètement ce changement dans nos vies, seul face à l’adversité, il va en tout premier faire l’expérience de son impuissance. Dans la vie tout comme dans le conte, notre Héros vient à rencontrer ses géants, son manque de confiance et d’estime de soi, sa culpabilité, sa lâcheté … autrement dit, sa condition humaine. Car si notre personnalité fait choix du changement, notre mental, notre émotionnel, notre physique sont-ils toujours capables de se mettre au diapason ? Nous savons que vouloir ne suffit pas … Alors comment nous mobiliser ? Comment faire pour que les obstacles renforcent notre adhésion ? Comment définir notre “Voie Royale” et être capable de la chevaucher ? …

La fée ou messager de fécondité

Pour agir, la fée (c’est à dire la vie elle-même) nous vient en aide. Elle livre les clefs au héros, elle livre la prescription à suivre pour la réalisation de la quête. Le conte nous montre la voie ! Au quotidien, nous apprenons à gérer le tiraillement entre la puissance de la demande du Roi en nous et le constat de nos limites humaines. La vie répond à l’intensité de cette tenue des contraires, elle y mesure la puissance de notre adhésion. Alors le monde de Fécondité (la fée, le renard, la grosse grasse mère grenouille, le nain …) apparaît sous de multiples formes, (une phrase qui résonne à notre coeur, celle d’un voisin de palier, d’un chauffeur de taxi, d’une chanson…) Chacun découvre les richesses, les ressources, les aides insoupçonnées du royaume de fécondité. Et alors arrive l’instant magique, celui qui donne des ailes ; l’instant où les deux mondes, l’intérieur et l’extérieur, le subtil et le dense, l’invisible et le visible se mettent à vivre en unité.

Le souvenir d’un compagnon de route !

Je me souviens de ma toute 1ère conférence, je rentre chez moi penaude vers minuit, avec le sentiment de ne pas avoir su rebondir aux questionnements multiples. J’entends et vois à mes côtés à l’instant même de traverser le boulevard, notre clochard du quartier avec son litron me dire : « Et… Allez et Hop… ! Et on y vaaa… » Et d’un même élan, nous voici descendre ensemble du trottoir. Cet instant reste gravé en moi pour l’éternité : ce fut lui, ce compagnon de route de l’époque, mon messager de fécondité ! Je compris du plus profond de mon être, que je ne pouvais abandonner. Abandonner était trahir, trahir ce qui se sait au plus profond de moi. Il me fallait poursuivre, me remettre à l’ouvrage et tracer ! Depuis, la vie m’a donné de rencontrer plusieurs de ces compagnons de route, à l’enseignement si précieux.

Le Héros en nous, se saisit de l’impulsion reçu de ces messagers de fécondité, pour agir de façon juste dans notre vie, et nous forger intérieurement. Notre forge réclame de souffler sur nos braises, sur le précieux du vœu qui nous habite, jusqu’à obtenir une réelle motivation, une force d’âme vers un dépassement de soi. Progressivement ce maillage entre le Conte et notre vie mène à nous rapprocher de notre état de royauté.

Contactez-nous

rgpd

En Suisse

Ateliers KMT Sarl
Rue du Collège, 11
2900 - Porrentruy

En France

2 rue des Cerisiers
68160 - Sainte Marie aux Mines

Écrivez-nous

contact@atelierscontesgrimm.net
Depuis la nuit des temps, le Conte Merveilleux délivre un message d’évolution à chacun d’entre nous, enfant comme adulte. Il nous offre l’occasion de poser un nouveau regard sur notre vécu et les Ateliers contes La Clef d’Or en permettent l’approche pour ensemencer nos vies.